SEFI Conseil s'occupe de tout pour vous.

L’assurance emprunteur représente un coût significatif dans un financement immobilier mais elle est pourtant très souvent indispensable.

La recherche de la meilleure assurance de prêt intègre le meilleur taux d’assurance du crédit immobilier donc son coût financier, la nature des garanties apportées, et l’expertise de l’assureur dans la gestion de traitement des sinistres.

Les premiers bénéficiaires de ces assurances restent les assurés eux-mêmes, et leur famille ; il ne faut donc pas sacrifier au coût la qualité de la prévoyance familiale.

Nous optimisons le coût global en fonction des paramètres d’âge, des montants de capitaux à assurer et de la durée de couverture, de l'état de santé et des besoins spécifiques de chaque assuré pour que chacun puisse profiter des meilleures garanties au meilleur prix.

Ce travail passe par la bonne connaissance des métiers de l’assurance ainsi qu’un temps de comparaison des offres existantes non négligeable.

Sachez qu'à ce jour, le choix de l’assurance emprunteur lors de la signature du prêt est libre.

L'établissement prêteur peut demander à son client de souscrire une assurance emprunteur.

L'information sur le caractère obligatoire ou facultatif de l'assurance doit être précisée dès l'offre préalable de prêt.

La banque peut proposer un contrat avec un assureur partenaire, mais vous restez libre de vous adresser à l'assureur de votre choix.

Vous avez donc la possibilité de résilier l’assurance d’un prêt immobilier en cours de contrat à deux occasions:

Durant la 1ère année de votre contrat, vous pouvez résilier votre contrat en adressant un courrier recommandé à votre assureur, au plus tard 15 jours avant sa date anniversaire (application de la loi HAMON). La résiliation doit néanmoins être acceptée par votre prêteur selon une méthode comparative des garanties proposées par le contrat soumis à l’établissement bancaire.

Après la 1ère année de votre contrat, vous conservez la possibilité de le résilier annuellement (application de la loi BOURQUIN). Pour résilier votre contrat, vous devez adresser un courrier recommandé à votre assureur au moins 2 mois avant sa date anniversaire. L’étude comparative des garanties est identique à la résiliation demandée lors de la 1ère année du contrat.

Vous devez indiquer à l'assureur la date de prise d'effet du nouveau contrat d'assurance accepté par votre organisme prêteur.

Problème de santé : quelles alternatives pour garantir son prêt ?

La convention AERAS facilite l'accès à l'assurance et à l'emprunt des personnes ayant ou ayant eu un problème de santé.

Si votre état de santé ne vous permet pas d’obtenir une assurance de prêt aux conditions habituelles, l’assureur ou le prêteur lance automatiquement l'application de la convention Aeras.

Enfin, lorsque vous n’avez pu obtenir une assurance pour garantir votre prêt ou que les garanties proposées sont insuffisantes, vous pouvez rechercher une garantie alternative comme par exemple : 

  • Le cautionnement d’une personne physique qui permet si celle-ci est solvable, de s’engager vis-à-vis de la banque à rembourser le prêt au cas où vous ne le remboursez plus
  • Le nantissement d’un capital (par exemple, un contrat d’assurance vie) dans lequel la banque pourra puiser en cas de défaillance de remboursement
  • L’hypothèque sur un bien immobilier dont vous êtes déjà propriétaire.

C'est à l'organisme de crédit qu'il appartient d'apprécier la valeur de cette garantie alternative.

 

Le mot de l'expert

L’assurance emprunteur représente entre 20 et 30% du coût total de votre crédit immobilier. C’est donc le point le plus important à négocier avec les établissements bancaires après le taux d’intérêt.

vincent-priem-sefi-conseil